Sri Lanka

Après un début de voyage un peu chaotique à cause du retard de notre vol, partis le 9/11/2012 à 9h au lieu du 8/11/2012 à 15h, nous passons la nuit du 9/11 au 10/11 à l’aéroport afin de prendre un taxi pour Colombo à 4h pour prendre le train de 6h45 direction le nord Anuradhapura.

En arrivant, nous partons visiter le site de Mihintale. Nous prenons le bus où nous sommes un peu l’attraction et entamons la visite.

Très sympathique pour commencer et nous mettre dans l’ambiance. Plus de 1 000 marches à grimper, une belle dagoda, un bouddha géant et une ascension à pieds nus d’un rocher.

Nous sommes accompagnés par de jolis singes et des chiens pendant le trajet.

Nous prenons un tuktuk pour la matinée afin de visiter le site de Anuradhapura inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, qui s’étend sur 4 000 ha. Cet endroit fait parti du triangle culturel du pays, avec Sigiryia et Polonnaruwa)

C’est un site magnifique où l’on trouve une dagoda, des temples, des bouddas… Nos pieds sont brûlés car nous devons souvent nous déchausser pendant les visites et marcher sur le sol très chaud.

Après avoir posé nos valises dans l’après midi à Sigiriya, nous partons escalader le rocher. De jolies fresques, beaucoup de marches à monter, des singes tout au long du chemin et une vue à 360° au sommet sur la jungle et les montagnes au loin.

Nous apprenons qu’au sommet, a été tourné des scènes de “Indiana Jones et le temple maudit”. Le soir la vue est magnifique, nous allons voir si nous voyons des éléphants car la veille, il y en avait qui étaient venu boire dans le lac, mais pas de chance aujourd’hui il n’y  a personne.

Le lendemain, nous entamons la montée de la montagne recommandée par d’autres routards. Plutôt sympa, à la fin de la montagne, c’est plus de l’escalade entre les rochers. La vue au sommet est splendide, le rocher, la jungle, les montagnes…

Nous nous rendons sur le site de Dambulla, quel site exceptionnel (et dire que nous avons faillit ne pas s’y arrêter).

5 magnifiques temples à voir, avec des bouddhas géants debouts, couchés, des fresques dans des grottes au plafond très bien conservées.

Nous partons pour un safari à Minneriya. Nous louons une jeep avec un autre couple de français pour réduire le prix et partons dans le parc national. Nous en prenons plein la vue et avons la chance de voir des éléphants par centaine. C’est tellement impressionnant de les voir de si près dans leur milieu naturel. Nous aurons également l’occasion de voir des renards, buffles, singes, paons et pleins d’oiseaux. Un moment inoubliable !

Changement de décors, nous partons en ville direction Kandy. Nous commençons le tour de la ville par un marché typique qui ne donne pas très faim, en effet la viande et le poisson n’est pas l’air très frais.

Puis faisons le tour du lac de 4 km où nous apercevons 2 gros varans, 1 serpent et pleins d’oiseaux. Le soir nous visitons le temple de la dent, où une relique de la dent de boudda est présente à l’intérieur.

Pour finir cette journée, nous assistons à un spectacle avec les danses cinghalaises. Le spectacle est tellement joli avec des costumes magnifique que nous y retournons le lendemain car nous avons vraiment aimé.

Le lendemain, nous nous rendons au Millenium Foundation. Il s’agit d’une organisation et d’une association caritative créée pour sauver et soigner les éléphants d’Asie captifs au Sri Lanka. Un moment inoubliable, où nous aurons l’occasion d’approcher de très près ces mastodontes. Nous commençons par une balade à dos d’éléphant. Après 15 minutes de balade, nous commençons à sentir nos jambes lourdes, tellement elles sont écartées. Après cette petite balade dans la jungle, nous avons la chance de laver l’éléphant dans la rivière à l’aide d’une noix de coco, il a l’air d’apprécié et je suis aux anges.

Nous finissons cette escapade par la visite d’une papeterie 100% écolo où me papier est fait grâce aux excréments d’éléphants.

Après ce moment magique, nous nous rendons dans le jardin botanique. Il s’agit d’un des plus jolis au monde parait-il. C’est vrai qu’il est magnifique, la diversité des fleurs et des plantes est impressionnante.

Nous quittons la région et partons pour Nuwara Eliya.

Après un long trajet en bus nous arrivons dans cette ville de montagne où il fait beaucoup plus frais, heureusement que nous avons nos polaires.

Nous décidons de partir nous promener dans les plantations de thé. Quelle aventure pour y arriver, heureusement que le chauffeur du bus a compris où on voulait qu’il nous dépose car ça n’est pas avec le guide du routard que nous y serions arrivés (en effet, le guide annonce qu’il faut s’arrêter au km 49 alors qu’en fait il faut s’arrêter au km 39). Nous en profitons pour visiter une fabrique de thé très intéressante.

La balade dans les plantations est reposante. Il n’y a plus de circulation, de klaxon, pas d’autres touristes, pas de guides, juste nous 2 et quelques cueilleuses qui nous demandent de l’argent pour qu’on les prenne en photos.

Encore un changement de décors, cette fois-ci nous partons en direction du parc national de Horton Plains.

Levés à 5h afin de prendre un taxi direction le parc national. Une petite pluie fine et une brume nous accompagne. En arrivant, nous hésitons à payer l’entrée du parc car la visibilité est nulle et le but de la randonnée est une vue sur le « world’s end ». Bref, nous tentons quand même le coup.

Nous entamons la randonnée de 8km avec un premier arrêt sur de jolies chutes d’eau, à la moitié de la randonnée, nous voilà au fameux panorama et la vue est magnifique. Au loin, les réservoirs d’eau, et devant nous les montagnes.

C’est très joli, nous restons un moment à contempler ce paysage puis, nous terminons la boucle.

Nous changeons de nouveau de région et partons pour Galle. Il s’agit d’une ancienne colonie portugaise. La vieille ville avec les remparts est jolie à visiter, mais une petite journée suffit largement pour tout voir.

La fin du voyage approche et nous décidons de passer nos derniers jours sur la plage de Mirissa pour nous reposer.

Un peu de baignade dans les vagues, mais pas possible de plonger ni de faire de snorkelling car les courants sont trop forts et la visibilité est nulle. Nous observons les pêcheurs qui ont une façon bien particulière de se poser pour pêcher.

Nous passons notre dernière journée à Negombo. Il n’y a pas grand chose à faire, nous nous promenons dans la ville et achetons nos derniers souvenirs.