Les temples

Chongyuan temple - 重元寺

La pluie s’est enfin arrêtée ce dimanche, nous décidons de partir nous promener en scooter dans le parc du lac Yancheng Lake qui n’est pas très loin de chez nous.

Le parc est sympa notamment pour venir faire des balades en vélos (on y songera pour une prochaine fois). Au bout d’un moment, nous arrivons à un endroit où sur notre droite il y a un nombre impressionnant de bus touristiques. Ni une, ni deux, nous nous dirigeons vers eux. Et là, après avoir posé le scooter, nous voyons un petit marché où le vendeur ne vendent que des crabes, c’est tout petit, mais très typique et très sympa.

Notre curiosité nous poussera jusqu’à l’entrée du temple pour connaître le prix (nous n’avions que 50 yuans sur nous et nous ne pensions pas que cela suffirait à visiter les temple à 2). Et bien, si. L’entrée est de seulement 20 yuans, et nous avons trouvé bien dommage que les guides papier ou même les agences sur internet ne parlent pas de cet endroit qui est magnifique. Alors oui, ça n’est pas dans la vieille ville, mais c’est pas si loin, et la visite vaut vraiment le détour.

Nous voyons la pagode au loin, et après avoir passé un joli pont (où je m’amuse avec les ombres pour prendre de jolies photos), nous tombons nez à nez avec cette pagode. Comme très souvent nous retrouvons des nénuphars qui ont conservés l’eau de pluie sur leur feuille.

En entrant dans la pagode, quelle surprise !!! Nous tombons face à un bouddha immense de 33 mètres. Nous montons jusqu’au 3ème étage afin de voir au plus près cette magnifique statue. Tout autour, sur tous les étages sur les murs, il y a également des minis statues de bouddhas.

Sur la 3ème photo, on voit Hugo et cela permet de s’imaginer la taille du bouddha. Il faut également savoir que les 2 vases sur la quatrième photo font plus d’un mètre de hauteur.

Une fois que nous avons fait le tour de la pagode et de la statue, nous partons visiter les autres temples que se trouve sur le lieu, il y en a une dizaine, tous très jolis.

Et de nombreuses statues qui sont plus ou moins impressionnantes, et plus ou moins belles.

Le temple est d’ailleurs toujours en activité avec des moines qui vivent à l’intérieur. Avec un peu de chance, vous pourrez comme moi pouvoir assister à une cérémonie lors d’une visite.

Cette découverte nous a enchanté. Le temple deviendra d’ailleurs une balade régulière où l’on emmène famille et amis qui viennent nous voir.

Le moyen le plus simple de s’y rendre est en voiture. Voici l’adresse pour les intéressés Lianhua Road, Suzhou / 莲花路

Temple Hanshan - 寒山寺

Aujourd’hui, nous montons sur le scooter direction Hanshan temple. Pas de soucis pour y aller, nous passons par la vieille ville et 2 km avant l’entrée, toute la route est bouchée par les bus. Nous sommes contents d’être en scooter et nous nous faufilons entre les bus.

L’entrée est beaucoup moins chère que la plupart des jardins (20RMB), et ça vaut vraiment la peine de se déplacer.

Dès l’arrivée, nous sommes accueillis par d’énormes cloches dont la plus imposante a été offerte par les japonais. De nombreux touristes chinois viennent faire sonner la cloche qui selon leur croyance est réputé pour porter bonheur.

Puis nous montons au 1er étage de la pagode et là nous avons une superbe vue sur les toits toujours aussi bien décorés.

Nous avons notre dose de bouddhas, dans la pagode, à l’intérieur des temples, des grands, des petits…toujours aussi colorés. Je crois qu’il y en a pour toutes les croyances.

Et pour finir, comme dans tous les temples, quelques bassins, des tortues (et un crapaud immonde).

En conclusion, un très joli temple qui mérite le déplacement. Pour vous y rendre, c’est par ici : No. 24, Hanshan Temple Alley, Fengqiao, Suzhou / 金阊区寒山寺弄24号

La montagne de Lingyan - 灵岩山

Ce matin, sous le soleil, nous décidons de nous rendre à la montagne de Lingyan. Il s’agit d’une montagne (enfin d’un mont) située pas très loin de Mudu. Nous prenons donc le métro jusqu’à Mudu (le terminus) puis un tuktuk pour 15rmb qui nous déposera au pied de la balade.

Nous commençons la montée qui est agréable car nous sommes sous les arbres, et heureusement car le thermomètre affiche pas loin de 38°.

Tout au long de la balade, nous pouvons nous arrêter à différents points de vue, et dans des temples où les bâtons d’encens brûlent et laissent des gros tas de cire.

Quand nous sommes au sommet, il y a un grand temple (dommage que l’intérieur soit en travaux) du coup je ne ferai pas de photos et cela nous donnera l’occasion de revenir.

Nous trouvons aussi un grand bassin avec des tortues dont une tortue crocodile, une énorme cloche qui ne fonctionne plus, une pagode… bref l’endroit est reposant, d’autant plus qu’avec cette chaleur, les chinois ont préférés rester chez eux donc nous croisons peu de monde.

Pour le chemin du retour, nous tentons une autre route que celle prise à l’aller. C’était une bonne idée car l’endroit était très sympa, mais le hic, c’est que plus nous descendions, plus nous nous éloignions de la ville. Bon tant pis, de toute façon il n’était pas question de remonter, nous continuons. Arrivés en bas, nous n’avons plus d’eau et nous ne savons pas le temps qu’il nous reste avant d’arriver. Nous voyons un écriteau sur une maison qui dit qu’elle vend de l’eau, donc nous frappons mais personne ne répond. Nous faisons le tour de l’endroit (qui d’ailleurs était très joli avec un temple et personne autour). Nous voyons un garde et allons lui demander si les propriétaires de la maison sont là pour nous vendre de l’eau. Et là miracle, nous entrons dans la maison et pouvons prendre autant de bouteilles fraîches que nous voulons, nous en profitons pour nous poser un moment.

Nous repartons, mais ne sachant pas vraiment le temps qu’il nous restait, nous décidons de prendre un tuktuk pour nous ramener à la gare. Bon ça n’était pas vraiment un tuktuk pour transporter les touristes, mais dès qu’on a sortis 15 rmb, la chinoise a dit ok, heureusement que le trajet n’était pas très long car nous étions très serrés.

C’est fatigué que nous reprenons le métro jusqu’à chez nous (1h de trajet), mais content de notre journée.

La montagne Tianping

Samedi 3 décembre, c’est l’hiver mais aujourd’hui la température doit atteindre pas loin de 20 degrés. Avec une amie chinoise, Luqi, nous décidons d’aller voir les fameux érables rouge de Mudu. Nous prenons le métro jusqu’au terminus, puis sortie n°5. 20 minutes à pied nous amène à l’entrée du parc. Il faut payer 30 RMB par personne, mais je trouve que ça en vaut la peine.

Bon alors oui, il y a énormément de monde, mais c’est normal les gens profitent aussi de ce superbe temps. Nous nous promenons 30 minutes dans le parc avant d’entamer la montée de la montagne, ou je devrais dire de la colline, bon oui ça doit faire au moins 200m…

On arrive au sommet au bout de 45 min, et la vue sur le parc est pas mal. Nous restons un petit moment puis redescendons par un autre côté. On est venu pour voir les érables rouges, nous n’avons pas été déçus.

On se prend pour des stars le temps d’une séance photos.