Les Alpes Japonaises

Nous sommes le 22 septembre, après une courte nuit dû au vol à 1h00, nous arrivons à l’aéroport de Haneda à 5h00 et patientons jusqu’à 7h00 l’arrivée du gérant de «camper van ». CE dernier nous remet les clés de notre maison sur roues pour les 13 prochains jours. Après une brève explication sur son état de marche, la signature des papiers… à 7h30 nous sommes enfin  dans notre van.

Il est top, pas trop grand, pas trop haut. Nous mettons près de 1h30 pour sortir de Tokyo et sa banlieue. Ensuite, nous décidons de prendre les petites routes car l’autoroute est extrêmement chère. Nous faisons divers arrêts sur la route pour se reposer et manger. La route sans péage est superbe, nous avons traversé des champs de riz jaunis, des forêts, une vue sur les montagnes, c’était long mais très beau.

Nous arrivons enfin à Matsumoto vers 18h00 et allons voir le superbe château. Son éclairage le rend encore plus magnifique de nuit avec les reflets sur l’eau. Des musiciens accompagnent la balade dans le parc.

Ensuite nous nous posons pour manger dans un petit resto et nous partons garer la voiture à 30km pour dormir dans notre 1er michi-no-eki

Premier réveil au Japon à 7h30 sous un grand soleil. Nous partons au parking de Sawano pour laisser la voiture et prendre un bus pour Kamikochi car la voiture est interdite dans le parc. On a de la chance, le bus arrive de suite. Nous descendons au 1er arrêt Tashiro Pond et remontons jusqu’au tourist center à pieds (3km). Le chemin est super joli, les montagnes aussi, le drone fait son 1er vol au Japon.

Ensuite un petit arrêt pour prendre un pti déj, et nous voilà parti pour Tokusawa. Environ 1h30 de randonnée dans la forêt, c’est sympa mais c’est dommage car il n’y a pas de vue sur le paysage aux alentours.

Le retour de l’autre côté de la rivière est plus joli et nous voyons une armada de singes. Contrairement à ceux que l’on voit générallement en Asie, ceux-là sont non peureux et surtout non agressifs. En effet, ils passent à côté de nous sans nous observer.

Nous arrivons au parking des bus à 15h30 après avoir acheté une petite peinture à un peintre qui vit dans la forêt. Et là, mauvaise surprise, plus de 200 mètres de file d’attente pour monter dans le bus pour rentrer au parking. Nous attendrons 1h45 avant de pouvoir nous asseoir. (je ne veux pas lancer une 3ème guerre mondiale, mais les japonais devraient prendre exemple sur leur voisins chinois pour l’organisation de grosse foule).

Ensuite, nous testons notre 1er onsen, très particulier. On est assis sur un petit tabouret et on se lave avant d’aller dans les bains où tout le monde est nu. Puis départ à 18h30 pour trouver où dormir direction Tateyama.

Ce 24 septembre : encore un levé matinal à 7h00. Nous prenons la route pour Tateyama station où nous parquons la voiture. Un petit tour au “tourist information” pour voir les points d’intérêts que nous voulons voir, puis nous allons acheter nos tickets. Nous prenons le téléphérique direct puis le bus pour Murodo pendant 1h.

Ensuite une petite balade d’une heure pour admirer la montagne et les fumerolles et nous redescendons à pieds jusqu’à Tengudaira.

Le chemin est assez variable. Nous passons du super praticable avec des escaliers en béton ou un chemin en planche de bois au pire où nous avons dû faire de l’escalade avec l’aide de chaines.

En tout cas, c’était sympa et le paysage sublime. Nous avons eu la chance de voir les fameux oiseaux très rares et protégés (saurez-vous les reconnaître sur la photo)?

Arrivés à Midagahara, nous reprenons un bus puis le téléphérique. Ensuite nous repartons avec la voiture avec comme point de chute Shirakawago. On s’arrête sur la route pour faire les courses et prendre une douche et profiter du onsen. Ensuite, petit repas dans le seul resto que nous trouvons ouvert à 19h30 à Shirakawago puis dodo au michi-no-eki.

Ce matin, il pleut. Du coup nous restons dans la voiture jusqu’à 10h à se reposer, le temps que la pluie cesse. Puis nous visitons le superbe village de Shirakawago avec ses fameuses maisons en toit de chaume. C’est très joli avec tout autour quelques rizières.

Ensuite, nous mangeons dans un super petit resto de poissons pêchés dans leur élevage. Puis nous partons vers le parc national de Hakusan en passant par la fameuse route « white road ». Dommage qu’une partie de cette route se fasse dans les nuages car nous ne verrons pas les fameux points de vue. Nous faisons tout de même quelques arrêts notamment pour voir de jolies chutes d’eau.

Nous mettons un bon moment à trouver un supermarché. Du coup nous faisons un détour à Katsuyama où nous en profitons pour faire une machine à laver et manger un excellent barbecue au bœuf Hida.

Ce 26 septembre nous avons droit à un grand ciel bleu au réveil. Du coup nous commençons par la randonnée du mont Hakusan dans le parc national. Nous faisons les 3.5 premiers km en 2 heures (dont 700m de dénivelé). Nous croisons 2 serpents mais je n’arrive à en prendre qu’un seul en photo.

Ensuite, nous décidons de prendre la route direction Kyoto. Nous dormons dans un michi-no-eki. A une vingtaine de km de Kyoto. La journée se termine par un ramen et une onsen sous la pluie.

Prochaine étape, Kyoto et Nara