Kyoto

Ce 27 septembre est une journée excitante. En effet, nous allons visiter Kyoto, nous en avons tellement entendu du bien, que nous avons vraiment hâte. Nous déposons la voiture au terminus du métro de Kyoto (Kokusaikakan) où le parking coûte 800 yen/24h. Puis nous allons faire la traduction de mon permis de conduire (nous en aurons besoin à Tokyo). Cela nous prend 1h30, nous en profitons pour déjeuner.

Ensuite nous allons à pieds au sanctuaire Fushimi Inari. C’est superbe, avec ses toriis rouges partout alignés sur plusieurs kilomètres. Nous restons un moment dans ce parc à faire de nombreuses photos. Même s’il y a pas mal de monde, il n’est pas si compliquer de faire 1 ou 2 photos sans personnes.

Ensuite nous allons faire un tour dans le big mall à côté de la gare de Kyoto. Nous voyons enfin toutes les machines de jeux dont les japonais sont fans. C’est impressionnant le nombre qu’il y a.

Puis nous allons à pieds au marché couvert de Nishiki. Sur le chemin, nous passons par de jolis temples.

Kyoto est une ville qui se prête bien à la marche. Du coup, nous continuons avec une petite balade dans le quartier des geishas. Enfin nous repartons vers la gare de Kyoto pour diner des brochettes. Pour finir cette journée, nous retournons au terminus du métro et dormons sur le parking du convention center.

Réveil sous un ciel bleu, nous partons voir les temples du nord de Kyoto. Nous laissons la voiture vers le Daitoku-ji et allons à pieds au Kinkaku-ji (le pavillon d’or). C’est super joli, mais on fait vite le tour et il y a pas mal de monde.

Nous continuons notre lancée avec le Ryōan-ji temple. Pas mal non plus avec un peu moins de monde, mais beaucoup d’étudiants. Je le trouve un peu petit, suis-je trop habituée à la grandeur de la Chine ?

Ouf, j’ai déjà mon prince charmant, car ce crapaud me faisait de l’oeil 🙂.

Sinon, sympa la photo, mais dans quel sens se regarde t’elle?

Nous repartons à pieds direction Daitoku-ji avec un arrêt pour manger nos 1ers sushis. Eh oui, on ne peut pas venir au Japon et ne pas goûter à la spécialité, d’autant plus qu’on adore les sushis.

Les temples de Daitoku-ji sont jolis d’extérieur mais nous n’entrons pas car il faut payer.

Nara

Au revoir Kyoto. Nous reprenons la voiture et partons passer le reste de l’après-midi à Nara au milieu des milliers de daims. On ne s’attendait pas à en voir autant.

Nous nous baladons pendant près de 2 heures dans le parc, aux alentours du temple, c’est très agréable.

Sur ce, on reprend la route pour plus de 3h de route direction le mont Fuji. Nous nous arrêtons dormir dans une ville au sud de Nagoya. La route est longue, mais Hugo tient bon. Il fait même 45 minutes de plus car une bande de motards avait décidé de s’amuser sur le michi-no-eki où nous avions décidé de dormir. Nous décidons donc d’aller au suivant 45 minutes plus loin où nous pouvons dormir au calme.

Nous sommes le 29 septembre, et Le Japon est en alerte typhon. Bon pour nous, pour l’instant, c’est juste de la pluie.

On continue notre route pour Kawaguchi. En chemin, nous nous arrêtons voir un temple repéré sur la route. C’est grandiose et au milieu de nulle part, je suis d’ailleurs désolée car je ne peux malheureusement pas vous donner sa localisation. Nous avons croisé des centaines de personnes se rendant à une cérémonie, mais nous n’avons pas pu savoir en quel honneur.

Arrivés à Kawaguchi vers 14h, nous prenons le temps pour manger, flâner dans 2-3 magasins et faire notre lessive. Nous trouvons un onsen, mais pas top donc nous restons à peine 15 minutes. Puis nous reprenons la route pour Otsuki car nous avons prévu d’aller à Tokyo le lendemain. La pluie nous oblige à modifier un peu notre emploi de temps. En effet le mont Fuji sous la pluie dans les nuages, ça ne donne pas envie

Prochaine étape, le mont Fuji, mais avant ça, une journée non prévue à Tokyo.