Gran Canaria

Hugo ayant habité sur Gran Canaria pendant plusieurs années quand il était plus jeune, ses parents m’avaient toujours dit « un jour on t’emmenera visiter cette île et te montrer où Hugo a grandit pendant une partie de son enfance ». Eh bien ce jour est arrivé. Nous décidons donc de partir pour 15 jours sur Gran Canaria avec ses parents du 30 octobre au 13 novembre 2021.

Etant donné qu’ils y avaient habités, je les ai laissé choisir les endroits pour se loger car ils connaissaient mieux l’île que moi. Alors ils ont décidé de loger une semaine à Telde à l’hôtel « El Cortijo San Ignacio Golf » et une semaine dans une maison en airbnb à Pino Santo (vers Santa Brigida).

Pour être franche, je ne vous conseillerai pas de loger à cet hôtel qui est beaucoup trop cher et excentré, et je ne vous conseillerais pas non plus de loger à Pino Santo car c’est loin de tout. Si c’était à refaire, j’aurais pris un logement à Las Palmas ou même à Maspaloma où l’on aurait eu accès à des restaurants et à la plage facilement.

Selon moi, 2 semaines sur cette île est beaucoup trop long, il aurait fallu faire une semaine ici et une semaine sur une autre île. Je vous laisse vous faire un avis via mon article et la présentation des différentes activités à faire sur l’île.

El Roque Nublo

Voici la plus jolie randonnée que nous avons faite durant le séjour. Etant donné que nous n’étions pas que les 2, il a fallu adapter le rythme et la difficulté des randonnées. Nous sommes donc partis pour une randonnée d’une dizaine de kilomètres.

Nous nous sommes garés sur le parking « La Goleta » est avons commencé par aller voir le Roque Nublo. Le chemin est très touristique et monte gentiment. Au sommet, la vue est magnifique, bien dégagée, et nous pouvons voir le Teide, le volcan de l’île de Tenerife.

Nous continuons la randonnée par de la descente. En gros, la randonnée fait le tour du Roque Nublo sur plusieurs kilomètres. Nous profitons d’un petit amas de rochers pour prendre notre pique nique avant d’entamer la remonté qui achevera Marie Claude.

A l’arrivée, Hugo et moi avons encore plein d’énergie, nous décidons de poursuivre la randonnée de 6 km jusqu’à la Ventana del Nublo. Nous ne trouvons pas le chemin officiel et Gilbert qui nous suivait au début a préféré rebrousser chemin après avoir vu qu’il fallait faire de « l’escalade ». Nous ne regrettons pas du tout car le vue à l’arrivée de la Ventana est vraiment jolie.

Pico de las Nieves

Voici une autre randonnée qui ne demande pas beaucoup d’efforts et qui est plutôt jolie. La majorité de la balade se fait dans la forêt ce qui est agréable car il ne fait pas trop chaud. Plusieurs fois lors de la randonnée, nous admirons les différents points de vue sur la vallée en contre-bas, mais aussi sur le Roque Nublo.

Une fois arrivée, il y a une jolie vue à 360°. Pour ceux qui ont plus de mal, il est possible de monter directement en voiture.

A la recherche de l'arche perdue

Voici la dernière randonnée que nous avons fait. Alors c’est un échec car ça n’est pas du tout celle que nous avions prévue de faire. Une mauvaise communication entre Hugo et moi, et nous voilà projetté au milieu d’un décors de western. A la base, nous devions voir une arche, mais n’ayant pas suivi le bon chemin, nous avons fait un aller-retour au milieu de ce décors un peu surnaturel.

Pour ceux qui seraient intéressés par la randonnée de base, nous devions aller voir « El arco del Coronadero » et le départ de la randonnée est à Bahia Feliz.

El Barranco de las vacas

Voici une petite balade d’une dizaine de minutes qui permet de se croire dans un canyon aux Etats Unis le temps d’un instant. La plus compliqué est en fait de se garer, car il n’existe pas de parking, il faut laisser sa voiture sur le bas côté, et ensuite partir à pieds et descendre dans le canyon le long d’un virage juste après le pont.

Pour trouver l’endroit, il suffit de noter « Tobas de Colores del Barranco » sur google maps, et en arrivant sur place, vous rencontrerez plusieurs touristes qui vous confirmeront qui vous êtes bien arrivés.

Maspalomas

Les dunes de Maspalomas sont sûrement un des paysages les plus connus de Gran Canaria. Avant de partir, j’avais lu qu’il était possible de faire des balades dans les dunes, mais mes beaux-parents n’étant pas super fans, nous sommes juste allés au début des dunes. C’est dommage car je pense qu’il est possible de passer une demi-journée sympa à détaler dans les dunes pour ceux qui sont un peu aventuriers.

Il est aussi possible de se poser tranquillment sur le sable et profiter de la plage.

Puerto de Mogan

Voici un petit port de pêche qui a su garder beaucoup de charme. J’ai beaucoup aimé me balader dans le petit village avec ses façades blanches et ses nombreuses fleurs colorées. L’ambiance est agréable et nous avons déguster notre première paëlla.

Même s’il s’agit d’un lieu touristique, je vous conseille d’y faire un tour, je suis sûre que vous serez séduit.

Teror

Cette petite commune est réputée pour l’architecture typique de ses balcons. Il n’y a pas grand chose à y faire, mais si le village est sur votre route, vous pouvez y faire une petite halte.

Las Palmas

La capitale de l’île, Las Palmas est assez riche au niveau culturel. Entre les nombreux jardins, les musées, mais aussi les quelques plages pour se prélasser, la ville est pour moi un bon point de chute pour se poser. Nous avons visité « La Casa de Colon » qui est intéressante et permet d’en apprendre beaucoup sur les différents voyages de Christophe Colomb.

Pas très loin de Las Palmas, se trouve el Bufadero de la Garita. L’endroit est vraiment joli et impressionnant. Il s’agit d’une piscine naturelle qui se remplie avec les vagues qui déferlent.

Nous avons profiter aussi d’être proche de la mer pour faire quelques plongées. Nous avons fait 2 plongées dans la réserve du parc de Playa del Cabron. Des superbes plongées où nous avons pu voir entres autres un hyppocampe, plusieurs mérous et murènes. Par contre la mise à l’eau était très dangeureuse, mais heureusement que les moniteurs étaient là pour nous retenir.

Nous avons fait 2 autres plongées à « Las Sardinas » où nous avons pu voir une grande raie pastenague, 2 poulpes et des beaux bancs de barracudas.

J’ai également profité d’être aux Canaries pour faire quelques cessions de surf. J’en avais pas fait depuis plusieurs années, et je n’ai pas perdu le coup. J’ai d’ailleurs envie d’en refaire rapidement, je crois que je me suis découvert une nouvelle passion.

Pour conclure ce voyage, je suis assez divisée. Je pense que l’île mérite d’être visité, mais ne pas y passer autant de temps, une semaine est suffisant je pense. Il est toutefois indispensable d’avoir une voiture à disposition car les lieux à voir ne sont pas proches et au vue de l’état des routes (beaucoup de petites routes en lacet), il faut prévoir du temps pour aller d’un endroit à un autre.

Concernant la période, octobre est une bonne période, mais en novembre, il commence à faire froid, et de ce fait, je ne vous conseille pas ce mois.

Pour le logement, comme expliqué au début de l’article, je vous conseille de prendre un hôtel ou appartement dans une grande ville afin d’avoir accès aux restaurants facilement sans besoin d’avoir à reprendre la voiture pour aller dîner par exemple.